Quel prix pour un masque anti-projection en tissu fait main ?

Le 13 avril dernier, notre président a annoncé la fin du confinement pour le 11 mai. Mais il a également annoncé le port du masque de manière systématique. Alors, comment faire pour que la majorité des Français soient équipés dans un mois ? En faisant appel à ceux qui savent coudre, qui ont une machine à coudre et des fournitures nécessaires.

port du masque obligatoire

Du bénévolat pour nos héros aux commandes de particuliers

Dès le début du confinement, j’ai joué la carte de la solidarité en cousant des masques de manière bénévole pour les soignants et toutes les personnes qui allaient sur le terrain et qui étaient exposées. Nous avons monté un réseau de bénévoles dans l’Essonne pour apporter du matériel et des dons aux établissements de santé dans le besoin, notamment les petites structures, EHPAD, ou autres. Au total, j’ai cousu plus d’une centaine de masques bénévolement.

Masques réalisés pour l’EHPAD Domusvi de Viry Chatillon
article presse zumeline journal ville juvisy solidarite coronavirus
Article à retrouver dans le Juvisy Info de Avril Mai 2020

Et puis les demandes de masques ont augmentées de manière significative, et toutes les couturières autour de moi (moi y compris) ont été prises d’assaut pour coudre des masques pour les particuliers, avec des dizaines de demandes par jour. Il fallait donc que je puisse proposer des masques pour le grand public et utilisable par tous et pour tous.

Passer ce cap n’a pas forcément été facile et a engendré beaucoup de critiques sur les réseaux sociaux car nous souhaitions « vendre » ces masques. Car dans l’esprit de beaucoup de gens, en vendant des masques nous devenons des « opportunistes » qui souhaitent juste profiter des besoins des gens et de la peur de la population. Si seulement vous saviez…

Des critiques qui font mal

Mais ces gens qui sont (très) agressifs sur les réseaux sociaux ne se rendent pas compte que c’est notre travail. Nous sommes auto-entrepreneurs ou gérant d’une société, nous n’avons pas d’autres rémunération et cette période de confinement est très mauvais pour nos activités (car les aides de 1500€, il ne faut pas se leurrer, nous n’y avons pas le droit…). Il n’est pas possible de nous demander de travailler gratuitement pendant des semaines.

Se faire critiquer, se faire agresser parce que l’on fait juste son travail et qu’on essaie de faire survivre son entreprise pour avoir de la trésorerie pour payer toutes les charges (et je ne parle pas d’un salaire !), se faire lyncher alors qu’à côté on mène plein d’actions bénévoles pour venir en aide aux personnes dans le besoin… Et bien ça fait mal au cœur !

Pendant ce temps passé à faire des masques et à gérer toutes les actions bénévoles, je ne m’occupe ni de mes enfants (qui ne comprennent pas pourquoi je ne suis pas disponible pour eux alors qu’ils sont à la maison) ni de mon entreprise (j’ai laissé toutes les commandes de côté, j’ai du retard sur l’administratif, …).

Tout travail mérite salaire…

Dans notre culture, on entend souvent un dicton qui dit « tout travail mérite salaire ». Et pourtant, en ce moment, j’entends beaucoup de remarques concernant le travail des couturières qui fabriquent des masques des masques de protection en tissu et qui les font payer. La question que je me pose et qui parait logique suite au dicton cité ci-dessus, c’est « pourquoi le travail d’une couturière ne mériterait pas de salaire ? »

Encore récemment sur un groupe Facebook, quelqu’un demandait où trouver des masques dans les environs, et une autre personne s’est empressée de répondre « surtout, ne les payez pas plus de 2 ou 3 € »… Et pourquoi ?

En allant chez le boulanger on ne lui demande pas de vendre son pain moitié prix pour cause de solidarité ? Ni chez le boucher ou dans d’autres commerces.

Mais finalement, quelle est la valeur d’un masque ?

Les masques en tissu que je vends (et c’est le cas pour toutes les autres couturières qui en vendent et qui font un travail en toute légalité et déclaré !) ont une valeur et dans le prix que nous en demandons, il faut compter tout cela (oui oui, TOUT cela, lisez bien) :

  • La matière première (2 morceaux de tissus en coton + les élastiques+ le fil)
  • Les outils nécessaires (usure de la machine à coudre + électricité)
  • Les charges (je suis en autoentreprise donc c’est 14% environ)
  • Le temps passé à réaliser un masque (entre 15 et 20 minutes par masque)
  • Les échanges avec les clients pour le choix des coloris (c’est facilement 5 à 10 mn par commande)
  • La livraison éventuelle chez le client ou la préparation de l’envoi par la poste (et donc encore du temps passé)
  • Les frais de transaction lorsque l’achat se fait sur paypal par exemple
  • Les frais d’entreprise (assurance, communication, matériel,…)
  • Et surtout, le savoir-faire (c’est-à-dire avoir un masque joli, avec des coutures propres et qui tiennent, des fils coupés, …)

(et je ne parle pas de la marge…)

Et donc toutes ces choses à prendre en compte valent moins de 5€ dans la tête de certains (et si on prend juste le smic horaire, le temps passé à un masque représente déjà 3€). Pourquoi alors nous, les couturières, nous ne pourrions pas vivre de notre travail ?

masque de protection en tissu zumeline fait main juvisy

Ne soyez donc pas choqués de voir des propositions à 8, 10 ou 15€ par masque ! C’est aussi cela de soutenir l’artisanat français !

Les masques en tissu, du durable !

Je peux totalement comprendre que pour équiper une famille entière (2 adultes et 2 enfants), ça fait un budget que certains ne peuvent pas forcément mettre (ceci dit, aller voir un fil dans un cinéma dernier cri à plus de 10€ la place ne les dérangeait pas plus que ça avant le confinement). Mais il faut considérer cela comme un investissement et pas comme un achat éphémère.

Les masques barrière anti-protections sont lavables et donc réutilisables ! Ils serviront donc pour gérer la fin de cette crise sanitaire mais également par la suite à chaque fois que vous serez malades et que vous devrez sortir de chez vous et croiser d’autres personnes.

Et vous faites vivre l’artisanat local, vous faites vivre les créateurs, vous faites vivre le made in France, vous faite vivre les petits commerces, et ça aussi, c’est durable !

Quel est le prix d'un masque barrière anti-projection fait main ?

Et pour toutes ces raisons, payer une dizaine d’euros pour se protéger et protéger la vie d’autrui, ce n’est rien, n’est-ce pas ?

Je serai évidemment ouverte à tout échange avec vous sur le sujet dans les commentaires !

{DIY} Réaliser un bouquet de fleurs en tissu

Depuis 1 mois, il n’y a plus d’ateliers couture Zumeline à Juvisy et à Draveil et je vous avoue que vous me manquez !

Alors pour mes puces et leurs mamans, voici un tuto pour réaliser vous même un joli bouquet de fleurs en tissu ! Cette activité ne demande pas l’utilisation d’une machine à coudre, seulement une aiguille et de la colle. Je vous prépare d’autres tutos à la machine bientôt !

activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

Matériel :

  • Petits morceaux de tissu en coton, blanc et couleurs
  • Pistils de fleurs en papier (évidemment, si vous n’avez pas cela vous pouvez prendre des petits morceaux de fil de fer ou même du fil blanc très épais, soyez inventifs !)
  • Fil assorti
  • Matériel de couture à la maison (ciseaux, aiguilles, colle)
activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

Réalisation :

Découper des ronds de 7 cm de diamètre (2 ronds = 1 fleur), mais vous pouvez également faire des ronds plus petits ou plus grands pour avoir plusieurs tailles de fleurs dans votre bouquet.

activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

Plier le rond en 4 : d’abord en faisant un 1/2 cercle puis 1/4 de cercle

activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

Couper l’arrondi du 1/4 cercle en forme de coeur

activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

Déplier le rond puis entailler les coeurs sur 2 cm environ pour donner la forme des pétales.

activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

Répeter les étapes précédentes sur le 2ème rond de la fleur.

Déposer un point de colle chaude au centre du rond du dessus et poser les pistils. Ensuite, avec l’aiguille et le fil, coudre le rond et les pistils ensemble avec quelques points à la main (ne pas oublier de faire un noeud !).

activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

Déposer le 1 rond sur le 2ème rond en quiquonce.

activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

Pincer la fleur en son centre et assembler les 2 ronds ensemble avec un point à la main.

activites confinement bouquet fleurs tissu couture zumeline fait main

La fleur est terminée !

Vous pouvez ensuite mettre la fleur sur un fil de fer pour en faire une tige, la coller sur un support de broche pour décorer votre tenue, sur un élastique pour la mettre sur dans vos cheveux, sur une couronne,…

A vos idées !

Montrez nous vos réalisons en commentaires ci-dessous ou bien envoyez les par mail à contact@zumeline.fr !

Cette activité vous a plu ? Vous voulez d’autres tutos ? Dites-moi ce qui vous intéresserait 😉

Comment bien utiliser un masque en tissu anti-projections ?

Précédemment sur le blog je vous présentais mon tuto pour réaliser un masque en tissu anti-projections et plus récemment je vous expliquais pourquoi et comment se protéger avec un masque en tissu. Mais l’utilisation d’un masque demande tout de même de respecter quelques consignes, je vous explique tout ci-dessous !

masque de protection en tissu zumeline fait main juvisy

Je le répète, le masque en tissu n’est pas un dispositif médical. Mais cependant, comme il constitue un geste barrière, certaines règles sont à respecter pour une bonne utilisation du masque en tissu :

  • Je me lave les mains avant de porter un masque en tissu (avec de l’eau et du savon ou bien un gel hydroalcoolique)
  • Je mets le masque correctement sur mon nez et ma bouche
  • Je ne touche pas le masque une fois que je l’ai mis ou bien je me lave les mains à chaque fois que je le touche
  • Pour retirer le masque, je ne le touche pas et je le retire par les élastiques
  • Si mon masque devient humide, je le remplace par un nouveau masque
  • Je me lave les mains une fois que j’ai retiré le masque
  • Je ne mets pas mon masque sur mes cheveux (ce n’est pas un bandeau !!!) ni sur mon menton lorsque je ne m’en sers pas (sinon, les microbes s’étalent partout !!)
  • Je porte mon masque en tissu pendant maximum 4 heures. Ensuite, il faut le changer !

Pour les conseils d’entretien du masque en tissu, voir la rubrique ci-dessous !

Quels sont les conseils d’entretien d’un masque en tissu ?

Le meilleur conseil que je peux vous donner est de laver votre masque en tissu après chaque utilisation, c’est-à-dire, à chaque fois que vous rentrez de l’extérieur et que vous l’avez porté.

Pour le laver, il suffit de le passer à la machine à laver à 60°c (avec le reste de votre linge sans soucis). Mais vous pouvez également le faire bouillir tout simplement dans une casserole dans votre cuisine et le laisser sécher.

entretien masque tissu

Et ne soyez pas trop exigeants ! Nous faisons de notre mieux pour vous approvisionner en masques. Mais nous aussi nous sommes en confinement, nous manquons parfois de tissus et d’élastiques et nous faisons avec les moyens du bord pour contourner certains manques. Si votre masque est un peu grand, il peut facilement être réajuster au niveau de l’élastique avec un noeud ou un point de couture à la main (si si, c’est facile !).

Attention par contre : il faut qu’il soit totalement sec avant de le porter une nouvelle fois ! Enfin avec la chaleur qu’il y a en ce moment, ce n’est pas du tout un problème !

Les masques en tissu, un accessoire de mode ?

Après le confinement, le masque deviendra sans doute obligatoire ou du moins fortement conseillé pour l’ensemble de la population. Alors du coup, il va devenir un accessoire de mode à part entière quand il sera question de sortir dans la rue, de prendre les transports en commun et de retourner à une vie sociale active.

Pourtant, il y a quelques semaines, je disais à l’une de mes clients que non, ce n’était pas un accessoire de mode et qu’il ne fallait pas en attendre plus qu’une protection, une barrière anti-microbes. Et je le crois toujours !

Il ne faudra pas oublier les gestes simples et ne pas croire qu’avec un masque, nous sommes protégés de tout. Il ne faudra pas oublier tous les conseils que j’ai donnés plus haut sur la bonne utilisation d’un masque, ne pas le garder toute la journée, le laver régulièrement, se laver les mains et ne pas le mettre sur ses cheveux ou son menton.

En dehors de cela, il est tout de même agréable de porter un joli masque et en ce sens, je continuerai à vous en proposer avec les jolis tissus Zumeline !

Et pour ceux qui préfèrent critiquer les masques en tissu en disant que ça ne sert à rien et que ce n’est pas du FFP2 et donc inutile, c’est votre droit ! Mais chaque barrière entre nous et le virus et surtout entre nous et les autres est UTILE ! A bon entendeur !

Une petite note d’humour pour terminer votre lecture 😉

van gogh masque coronavirus oreille cassée
Petite note d’humour !

J’espère que cet article vous a plu, vous a appris des choses et vous servira ! Nous pouvons échanger à ce sujet dans les commentaires juste en dessous ! Et en plus, ça nous fera du bien de « parler », alors n’hésitez pas !

En attendant, on ne le répétera jamais assez : RESTEZ CHEZ VOUS !

zumeline restez chez vous coronavirus juvisy

Comment se protéger avec un masque en tissu ?

Depuis le début du confinement et cette crise du coronavirus (ou covid-19), je me suis beaucoup investie pour coudre bénévolement des masques en tissu pour les populations à risques qui sont sur le terrain tous les jours (et donc exposés !) alors que nous, nous sommes confinés à la maison. Notamment pour le personnel médical et paramédical (infirmiers, pharmaciens, médecins,…) et le personnel des structures médico-sociales (maisons de retraites et autres).

masques tissu bénévoles zumeline

Cet investissement m’a paru être une évidence ! Car comment protéger et soigner les gens si le personnel médical n’a même pas de quoi se protéger soi-même ? Quand on voit qu’on est rendu à faire des blouses avec des sacs poubelle, il y a quand même de quoi se poser des questions. Bref, c’est un autre sujet !

Alors oui, avec d’autres couturières bénévoles, j’ai cousu des masques pour toutes les personnes citées plus haut. En me basant sur le 1er tutoriel de masque réalisé par le CHU de Grenoble. Je vous en ai même fait un tutoriel pour coudre un masque en tissu en photos (et en vidéos) sur mon blog pour que vous puissiez vous aussi contribuer à votre niveau à la réalisation de masques pour tous ces héros du quotidien. Et ça a marché ! Beaucoup de gens m’ont contactée pour me demander le tutoriel en version PDF (plus facile à imprimer) et m’ont envoyé des photos.

Si vous voulez également le patron en PDF, merci de m’envoyer un email à contact@zumeline.fr.

Et je dis BRAVO à toutes les personnes qui se sont lancées ! Et même si le résultat n’est pas parfait (c’est souvent ce que l’on me dit), même s’il y a des défauts, même si les tissus utilisés ne sont pas forcément les plus jolis, ce qui compte c’est votre investissement et votre réalisation ! Bravo à vous !

masque tissu tuto zumeline fait main
Les masques de Laurence réalisés avec le tutoriel Zumeline

Revenons maintenant au cœur du sujet que je souhaitais aborder :

Pourquoi porter un masque ?

Et bien tout d’abord pour se protéger et surtout protéger les autres ! C’est d’ailleurs le conseil du Dr Fossé de Juvisy sur Orge (91) qui conseille le port du masque pour protéger les autres.

C’est une barrière supplémentaire qui nous permet d’éviter (ou du moins de limiter) les transmissions aéroportées, c’est-à-dire les transmissions par gouttelettes (vous savez, c’est lorsque l’on parle, que l’on tousse ou bien que l’on éternue) et les transmissions aériennes (toutes les molécules qui se trouvent dans l’air, y compris le virus covid-19 qui est résistant même dans l’air extérieur).

Lorsque l’on a compris ces transmissions, il parait logique de se protéger contre le virus qui pourrait se trouver dans l’air et de protéger les autres de nos gouttelettes ! Alors, portons tous un masque lorsque nous sortons (mais vous le savez, la consigne est de rester chez vous, ne sortez que si cela est réellement nécessaire !).

A ce propos, je vous rappelle l’ensemble des gestes barrières avec cette affiche de l’OMS !

affiche recommandations protection coronavirus covid 19 zumeline

Les différents types de masques

Je ne vais aborder dans cet article les masques respiratoires de type FFP1, FFP2 et FFP3. Ceux là sont destinés au personnel médical ou aux personnes très à risques qui ont une prescription médicale pour en porter. Ce qui n’est pas le cas de la majorité de la population donc oublions les (surtout qu’il y a déjà rupture de ces dispositifs pour les soignants…).

Nous aborderons donc ici uniquement les masques en tissus. L’objectif de ces masques est de couvrir la zone allant du haut du nez au dessous du menton pour une protection optimale. Il faut également couvrir les côtés de la bouche sur les joues.

Le modèle AFNOR avec des plis

L’AFNOR a sorti début avril des recommandations pour la réalisation d’un masque en tissu. Je n’ai pas encore testé ce modèle mais plusieurs de mes amies l’ont fait. Le verdict est que c’est un masque très facile à faire !

masque plis afnor fait main zumeline
Le masque de Carole réalisé avec le tuto AFNOR

Je trouve personnellement que ce modèle tient moins bien sur le nez et à tendance à glisser un peu plus, mais ce n’est que mon avis.

Pour rappel, la norme AFNOR est surtout destinée aux industriels. Elle impose des tissus techniques que nous n’avons pas forcément dans nos placards (même moi !) et le document n’est pas simple à comprendre pour le commun des mortels.

Le modèle du CHU de Grenoble

C’est le modèle de masque que j’ai utilisé depuis le début de l’épidémie. Il est dénoncé par l’AFNOR car il a une couture centrale et cela peut être source de contamination supplémentaire du fait des trous de la couture.

Bon, sans doute, là, ça dépasse mes compétences. Mais quoi qu’il en soit, il y a tout de même 2 ou 3 couches de tissu à traverser et quelque soit le modèle, c’est toujours mieux de porter ce modèle que de ne rien porter du tout (et puis, c’est valable pour les soignants, pour nous, si on respecte tous les autres gestes barrière, cela me parait moins important).

masque tissu soin protection coronavirus

Le lien vers mon tuto pour coudre un masque en tissu

Pour ceux qui l’ont testé, merci à vous ! Vos retours et commentaires sont les bienvenus !

Une alternative entre les 2 : le masque du CHU de Grenoble sans couture centrale

C’est mon prochain test pour les jours à venir ! Je vous en parle bientôt (l’article sera mis à jour dès la fin de mes tests).

masque chu grenoble sans couture
Crédit photo Moman Imparfaite

Les masques sans couture

On voit passer sur le net beaucoup de tutos de masque sans couture. Pour ceux qui sont manuels, c’est vrai que c’est à la portée de tous. Mais attention qu’ils protègent bien le nez, la bouche et le début des joues. Attention aussi qu’il soit bien plaqué sur le visage.

Dans tous les cas, quelque soit le modèle du masque, ils sont TOUS utiles, l’un n’étant pas forcément mieux que l’autre. Le but étant de créer une barrière entre le virus et vous ou entre le virus et les autres. Il vous éviter de vous toucher la bouche et le nez et donc de transférer les microbes.

Quel tissu utiliser pour réaliser un masque ?

Pour coudre des masques pour vous, je vous conseille d’utiliser du coton car c’est une matière naturelle, résistante et douce pour la peau. En plus, le coton se lave à haute température sans aucun problème.

Si vous n’avez pas de réserve de tissus à la maison, ce n’est pas grave ! On peut facilement réutiliser et recycler des draps, des taies d’oreiller, des housses de couette et même des chemises. Bref, tout ce qui est en coton fera l’affaire !

Par contre, n’utilisez pas de jean ou de tissus trop épais. Et surtout, pas de tissus enduits ou plastifiés comme des nappes en toile cirée ou bien un ancien rideau de douche. Ces tissus étant imperméables, les masques vous empecheront de respirer convenablement à un moment ou un autre et ce n’est pas sain !

Où trouver des masques ?

Si vous ne savez pas coudre, si vous n’avez pas de matériel à la maison ou si vous n’êtes pas à l’aise avec les activités manuelles, cela peut paraître compliqué de se lancer dans le DIY (Do It Yourself) et de réaliser vous-même votre masque en tissu.

Dans ce cas, faites une bonne action en faisant travailler des artisans de votre secteur qui n’ont plus beaucoup d’activité pendant cette période de confinement. Cela leur permettra également de leur faire de la trésorerie pour toutes les charges fixes qu’ils ont tous les mois (et oui, les aides et autres ne sont pas forcément accessibles à tous !).

masque de protection en tissu zumeline fait main juvisy

Pour commander votre masque en tissu Zumeline, vous pouvez m’envoyer un email à contact@zumeline.fr ou bien m’envoyer un sms au 06 64 18 08 31 ou bien me contacter sur Facebook.

Evidemment, en ce moment, tout le monde veut un masque. Alors les délais d’attente peuvent être parfois assez longs, surtout si vous demandez un envoi par la poste. Cependant, nous sommes encore confinés pendant plusieurs semaines (sans doute) donc vous l’aurez avant la fin de cette période.

Vous pouvez également contactez les couturières autour de vous, peut être que dans votre entourage quelqu’un pourra vous coudre un masque !

Et n’oubliez pas : RESTEZ CHEZ VOUS et surtout PRENEZ SOIN DE VOUS et DE VOS PROCHES !

Le printemps et les cerisiers en fleurs

C’est le printemps et l’occasion de (re)découvrir mes pochettes à livres « Promenade au Japon ».

Le printemps est une saison que j’aime particulièrement. Le soleil revient, les bourgeons commencent à éclore, les fleurs sont de retour, les pâquerettes parsèment nos pelouses, les papillons reviennent, c’est comme ci la vie revenait, comme si tout renaissait.

Avec le confinement, c’est un peu particulier, je vous l’avoue, mais nous pouvons profiter de cette pause dans nos vies mouvementées pour contempler la nature ! Et d’ici quelques semaines, c’est notre société qui va appendre à revivre et à renaître (du moins, je l’espère) !

Et vous, vous aimez le printemps ?

Et c’est aussi la saison des fleurs de cerisiers, appelées Sakura au Japon. Une de mes fleurs préférées, même si elles sont très éphémères et qu’on ne peut pas en faire de bouquets. Je trouve que c’est un plaisir des yeux et je ne m’en lasse pas de les regarder.

Vous aimez aussi les sakura ?

En rapport avec ces jolies fleus, je vous propose depuis quelques temps des pochettes à livres avec une thématique « promenade au Japon », comme si avec les jolis tissus que je chine pour vous, nous allions tous pouvoir voyager le temps d’un instant, jusqu’au Japon.

Les sakura les plus connues sont celles du cerisier blanc, légèrement rosé. Ces fleurs sont très ancrées dans la culture japonaise et la société célèbre la floraison dans tout le pays en mars / avril : le fait de contempler ces fleurs est appelé le hanami. Les paysages japonais au printemps doivent être absolument magnifiques !

Avez-vous déjà eu l’occasion d’y aller et de contempler vous aussi ces superbes fleurs ?

Un calendrier des dates de floraisons des sakura est même disponible, avec des différences notables entre les différentes régions. C’est rigolo !

Pour les japonais, en plus du plaisir des yeux et des promenades dans les jardins, c’est pour eux l’occasion de faire la fête ! Bon, cette année, c’est sûr, le hanami aura sans doute un goût amer pour les japonais à cause de l’épidémie du coronavirus ☹

Cette année, pour célébrer également le printemps et les sakura, je vous propose de nouvelles pochettes à livres, toujours sur le thème de la promenade au Japon.

Vous pouvez les découvrir dans la boutique Zumeline.

Je vous propose des pochettes à livres en 2 formats, pour les livres de poche mais également pour les livres en format broché. Comme ça, plus de jaloux !

Les pochettes à livres sont en tissu coton, à motifs sur l’extérieur et en uni assorti à l’intérieur. Et pour encore mieux protéger vos livres, quelque soit le format, elles sont rembourrées avec du molleton. Même vos livres ont droit au meilleur !

Le petit plus pour cette année : les marque pages sont maintenant disponibles également dans la boutique. Et si vous commandez le marque page et la pochette à livre, vous bénéficiez d’une réduction de 2€ avec le code MARQUEPAGE (à saisir lors de la validation de votre panier).

Alors, vous vous laissez tenter ?

Je vous souhaite un bon printemps, profitez du calme pour admirer la nature et les fleurs, prenez soin de vous, de vos proches et surtout, restez chez vous !